Ma RĂ©solution, porte ton nom đŸŽ¶

À peine fini de chanter Ă  tue-tĂȘte toute la nuit pour passer le cap de la nouvelle annĂ©e, qu’on les voit dĂ©jĂ  pointer le bout de leur nez Ă  00h01. Depuis le 1er janvier, on les voit partout sur Linkedin, sur les rĂ©seaux sociaux et sur toutes les lĂšvres, on parle de ces fameuses "Bonnes rĂ©solutions" bien sĂ»r, qui reviennent comme une boule de flipper
 Alors, comme on a officiellement 1 mois pour se souhaiter la "Bonne annĂ©e" et 31 jours pour refaire le monde grĂące Ă  nos nouvelles rĂ©solutions 2023, on voulait faire le point sur ce phĂ©nomĂšne mondial et vous dire ce qu’on en pense chez Switch.

Ma résolution porte ton nom

AprĂšs le dĂ©compte, on passe aux chiffres‍

Que vous soyez plutĂŽt du genre Ă  ne pas vouloir en entendre parler, ou plutĂŽt de ceux qui annoncent, dĂšs le 1er janvier, remontĂ©s comme un coucou “Cette annĂ©e, je fais du sport pour de vrai !” ou “Cette annĂ©e, je change de job et pas que dans ma tĂȘte", le premier de l’an, les rĂ©solutions reviennent sans crier gare. 

Et pourtant, 1 personne sur 2 au moins prendrait des "bonnes rĂ©solutions" en France alors qu’on serait seulement 15% Ă  les tenir ! Et si en plus, on ajoute le fait qu'une bonne rĂ©solution n’est tenue en moyenne que 14 jours, 8h et 33 minutes... ça laisse peu de chance Ă  notre salle de sport de voir notre venueâ€ŠđŸ€«

"Mais vous chez Switch, vous ne prenez jamais de résolutions ?" 
En voilĂ  une bonne question ! Vous commencez Ă  nous connaĂźtre et vous savez qu’on ne va pas se laisser dĂ©biner par une simple histoire de rĂ©solutions pressurisantes. Et comme on aime faire un pas de cĂŽtĂ© chez Switch. On dit OUI aux rĂ©solutions. Mais Ă  nous de dĂ©finir si elles sont "Bonnes" ou "Mauvaises". En 2 mots, les Switch RĂ©solutions, on les veut connectĂ©es Ă  nos envies et ancrĂ©es dans le temps. 

On reprend tout depuis le début et on vous donne toutes nos astuces et bons conseils pour bien enclencher 2023 !

#1. RĂ©solution ou bataille de l'esprit ?

Comme le dit le dicton, il paraĂźtrait que “si on veut, on peut” non đŸ‘” ? Et c’est lĂ  oĂč on veut en venir, un dicton, c’est justement une expression figĂ©e dans le temps, Ă  l’opposĂ© du sens de la vie et de la sociĂ©tĂ© dans laquelle nous vivons, en perpĂ©tuel mouvement. 

Prenez l’exemple du Dry January affichĂ© sur les rĂ©seaux sociaux dĂ©but janvier. En gros, aprĂšs des fĂȘtes bien arrosĂ©es, on prend la "bonne" rĂ©solution de ne pas boire une seule goutte d’alcool jusqu’au dernier jour du mois. Seulement voilĂ , dĂšs le 15 janvier, beaucoup craquent et ça tourne en bonne partie de rigolade arrosĂ©e par des
 “bah j’ai pas tenu, mais c’est pas grave" 💁.  

Quand on se fixe des rĂ©solutions qui vont uniquement reposer sur notre force mentale (comme une rĂ©sistance pour ne pas sombrer vers le pouvoir obscur de la force), on est assurĂ©s de se culpabiliser davantage si l’on Ă©choue. Et ça tourne facilement au “je suis nuuuuul, j’ai pas de volontĂ©, je le savais bien” et la boucle est bouclĂ©e. Finito, basta les rĂ©solutions prises 15 jours plus tĂŽt ! 

Mais d’oĂč vient cette tradition  ? Elle remonterait Ă  la pĂ©riode des Babyloniens, Ă  l’AntiquitĂ© (quand on vous parlait de dicton vieux comme le monde, on n'Ă©tait pas si loin de la vĂ©ritĂ©). Selon leur croyance, ils promettent Ă  leurs Dieux de rembourser leurs dettes et de rendre les objets qu’ils avaient empruntĂ©s, pour remettre les compteurs Ă  zĂ©ro pour la nouvelle annĂ©e. Une sorte de bonne rĂ©solution de dĂ©but d’annĂ©e en soi. Ce sont les Romains qui ensuite ont pris l’habitude de promettre des choses Ă  Janus ; le Dieu aux deux visages dont l’un est tournĂ© vers le passĂ©, l’autre vers le futur. VoilĂ  pour la petite histoire.

#2. Une vraie rĂ©solution, c'est avant tout celle connectĂ©e Ă  l'entiĂšretĂ© de son ĂȘtre

Dans le Bilan Switch, on voit les choses de maniĂšre holistique. On ne s’arrĂȘte pas au cĂ©rĂ©bral 🧠. On propose des exercices concrets pendant 2 mois pour connecter les participants Ă  leurs tripes, Ă  l'Ă©motionnel voire au corporel (mĂ©ditation, impro, exos de recentrage etc...) pour qu’ils soient en mesure de se reconnecter Ă  eux-mĂȘmes, Ă  leurs vrais besoins, Ă  leurs envies et d’ĂȘtre ensuite en mesure d’y voir parfaitement clair et de faire les bons choix pour eux. 

#3. Mais alors, comment on se fixe simplement de vraies bonnes résolutions ?

🖊 Prenez de quoi Ă©crire, vous allez enfin pouvoir poser les bases de 2023.

Les bons conseils font les bonnes résolutions

1. D'abord, on limite la quantité : stop aux demies douzaines de résolutions

Combien de bonnes résolutions est il raisonnable de prendre si on veut les tenir ? Sûrement pas plus d'une ou deux, surtout en cette période de crise, estime le professeur Michel Lejoyeux, psychiatre et auteur du livre "Les 4 temps de la renaissance".

2. Sortir des “il faut”, “y’a qu’à” ainsi que des Ctlr C et Ctlr V

Quand on entend autour de soi la panacĂ©e de rĂ©solutions, toutes plus stimulantes les unes que les autres, on pourrait ĂȘtre tentĂ©s de se dire, "ah moi aussi je veux faire ça", sans s’en rendre vraiment compte. On s’influence les uns les autres sans le vouloir, sans qu’il s’agisse de nos propres rĂ©solutions. Logique qu’on n’arrive pas souvent Ă  les tenir au bout de quelques semaines !

C’est comme se dire "Mes potes se sont tous mis au trail, c’est forcĂ©ment gĂ©nial, je dois m’y mettre aussi" ou la variante boulot “Tout le monde bosse en start-up, je devrais moi aussi y aller pour ĂȘtre enfin Ă©panoui dans mon job".

Pas de bonnes résolutions sans exercice pratique

Exo n°1 : Comprendre pourquoi cette résolution plutÎt qu'une autre ?

Pendant le Bilan Switch, on invite chaque participant Ă  aller interroger ses envies et ses besoins profonds. C’est exactement ce que vous allez faire maintenant. Prenez 10 minutes pour analyser les rĂ©solutions que vous vous ĂȘtes fixĂ©es au 1er janvier, en vous demandant pourquoi vous voulez vous y tenir. C’est ce “pourquoi” qui est important, la rĂ©solution en dĂ©coulera mais pourra se traduire autrement. 

Exo n°2 : Transformer ses résolutions en habitudes

Le gros danger quand on imagine ses rĂ©solutions, c’est de les prendre en tant que telles sans les dĂ©cliner en habitudes. On sait bien que commencer par travailler sur ses habitudes est moins euphorisant que de passer directement Ă  l’écriture de rĂ©solutions dĂ©fiant les lois de la gravitĂ©. Entre devenir un auteur cĂ©lĂšbre ou s’asseoir tous les matins devant son ordinateur pour Ă©crire 500 mots, le choix est vite fait. Et pourtant, l’un ne va pas sans l’autre. Mais l'objectif ne sera jamais atteint sans une habitude ancrĂ©e dans notre esprit. 

Une habitude se crĂ©e quand on est capable de rĂ©pĂ©ter un processus ou une tĂąche sur la durĂ©e. Et lorsque ce processus nous est familier, il devient automatique. Vous n’avez alors plus besoin de vous discipliner pour rĂ©ussir. Magique on vous dit!
Exo n°3 : Se fixer des petits pas

Vous pouvez continuer Ă  penser grand, mais pour mettre en pratique toute bonne rĂ©solution et passer de la rĂ©solution Ă  l’habitude, le secret, c’est de commencer petit. 

Et qu’il s’agisse de rĂ©solution ou mĂȘme d’habitude, s’en fixer des trop ambitieuses peut mener irrĂ©mĂ©diablement Ă  la pure et simple procrastination. Et ça, c’est ce qu’on veut Ă©viter Ă  tout prix. Une habitude, pour ĂȘtre tenue, doit ĂȘtre concrĂšte, prĂ©cise, Ă©valuable et atteignable. Si l’objectif paraĂźt trop exigeant, on risque de se dĂ©courager. À l'inverse, si on se focalise sur un micro-objectif, le but semble plus proche et chaque Ă©tape atteinte renforce notre confiance en nous et nos capacitĂ©s Ă  aller jusqu’au bout.

C’est pour ça que n’importe quel objectif ambitieux doit ĂȘtre dĂ©coupĂ© en micro-objectifs atteignables. Si vous voulez Ă©crire un bouquin, fixez-vous l’objectif d’écrire une page d’ici la semaine prochaine. Si vous voulez ouvrir un restaurant, commencez par organiser un dĂźner pour 15 personnes le weekend prochain. Et ensuite vous verrez. 

La technique des PPP (Premiers Petits Pas) on y croit dur comme fer et c’est justement l’un des basiques de notre Bilan Switch.

#4. Les 4 conseils clés pour ancrer nos petits pas dans la durée

Une fois ses petits pas identifiĂ©s, comment faire pour continuer Ă  les rĂ©aliser dans le temps ? On vous partage nos 4 astuces clĂ©s : ‍

1. Dompter sa volonté (rien que ça !)

Les bonnes rĂ©solutions, c’est en gĂ©nĂ©ral le moment oĂč on a la volontĂ© de changer et oĂč on voudrait voir cette volontĂ© durer toute l’annĂ©e. On se sent comme Mike Tyson et on est convaincus que rien ne pourra nous arrĂȘter. 

Pourtant, comme nous l’explique Gary Keller dans le trĂšs utile “Passez Ă  l’Essentiel”, tous les changements basĂ©s sur la seule volontĂ© sont vouĂ©s Ă  l’échec. Parce que la volontĂ©, c'est comme un muscle : elle peut ĂȘtre trĂšs puissante mais elle est peu endurante. Son stock est limitĂ© et elle doit ĂȘtre utilisĂ©e avec parcimonie.

C’est comme un rĂ©servoir de volontĂ© qui se vide au fur et Ă  mesure de la journĂ©e Ă  chaque dĂ©cision qu’on prend. Donc dĂ©cider de tout, tout le temps peut ĂȘtre trĂšs anxiogĂšne. Or les habitudes permettent de prĂ©server le rĂ©servoir de volontĂ©. Puisqu’on ne rĂ©flĂ©chit pas, on n’a pas de choix Ă  faire. Logique !

2. Optimiser son Ă©nergie d’activation

C’est la fameuse rĂšgle des 20 secondes de Shawn Achor ⏱. Ce chercheur de l’UniversitĂ© d’Harvard a Ă©tabli que 20 secondes Ă©tait le dĂ©lai dĂ©cisif pour se mettre Ă  faire quelque chose ou non. C'est ce qu'il appelle "l'Ă©nergie d'activation". Or assez logiquement, mettre en place une nouvelle habitude va nous demander de l’énergie d’activation. Elle marche dans les deux sens : si une chose vous prend 20 secondes de moins que d’habitude, vous aurez beaucoup plus de chances de vous y mettre. Si au contraire, elle vous prend 20 secondes de plus, ce temps supplĂ©mentaire va probablement vous dissuader de vous y atteler. Par exemple, si vous avez dĂ©cidĂ© d’aller faire du sport au rĂ©veil, mettez vos chaussures Ă  cĂŽtĂ© de votre lit, histoire de rĂ©duire le temps de rĂ©flexion (vous avez le droit de les mettre sous votre oreiller pour ĂȘtre sur de rĂ©flĂ©chir encore moins) â›č.

3. Ancrer la nouvelle habitude Ă  une habitude existante

Dans son livre “Le pouvoir des habitudes”, Charles Duhig nous explique qu’on a besoin d’un dĂ©clencheur d’actions pour mettre en place une nouvelle habitude : on peut donc utiliser une routine dĂ©jĂ  existante pour en juxtaposer une nouvelle ou associer une action dĂ©jĂ  en place ou un rituel Ă  la nouvelle action. Vous pouvez par exemple associer le fait de faire du sport avec le fait de dĂ©poser votre enfant Ă  l’école, ou d’associer vos 10 minutes de mĂ©ditation Ă  votre cafĂ© du matin. 

4. Ensemble, un point c’est tout 

TestĂ© et approuvĂ© :  quand on se motive Ă  plusieurs pour changer ou insuffler du changement dans un pan de sa vie, ça marche mieux. C’est la magie du collectif (et on en connaĂźt un rayon !) qui entraĂźne un engagement plus fort et une solidaritĂ© puissante. Partager son objectif avec des proches qui seront lĂ  pour vous soutenir, vous encourager, est aussi une des clĂ©s du succĂšs : c’est ce qui fait que vous aurez toutes les chances de faire de votre nouvelle habitude une rĂ©solution bien Ă  vous qui rĂ©pond Ă  vos besoins, qui durera dans le temps et qui aura tout pour ĂȘtre atteinte. 

C’est exactement ce qu’on vous souhaite si vous ĂȘtes tentĂ©s de passer par le Bilan Switch. Si Ă  la fin de la lecture de cet article, reprendre en main votre vie pro fait partie de vos 2 (max) rĂ©solutions, on vous garantit que le collectif vous boostera et vous aidera Ă  vous connecter Ă  vos rĂ©elles envies. Et pour boucler la boucle des rĂ©solutions, on voudrait finir par vous dire que ce n’est pas pour rien si le Bilan Switch a un taux d’abandon proche de zĂ©ro. Et une fois le programme terminĂ©, c’est la Switch Family qui prend le relais, notre rĂ©seau actif d’anciens switcheurs, accessible Ă  vie. Collectif, quand tu nous tiens


De la mĂȘme catĂ©gorie

Comment prĂ©server son Ă©nergie pendant les fĂȘtes de fin d'annĂ©e ?

On sait combien les fĂȘtes de fin d’annĂ©e peuvent ĂȘtre un moment plaisant ou pas. Souvent, les tensions et remarques font partie des festivitĂ©s. Comment faire pour tenir la route et finir l’annĂ©e en beautĂ© ?

En savoir plus

Moins je travaille, mieux je me porte ?

Quand on pense changement de vie de pro, on s’imagine tirer un trait sur sa boĂźte et claquer la porte en chantant « Au revoir, au revoir PrĂ©sident ! ». Et quelque part c’est logique : on a envie d’aller de l’avant. Sauf que pour certains switcheurs passĂ©s par « Le Bilan Switch », ce changement a pris une autre direction : celle d’un rĂ©Ă©quilibrage entre vie pro et perso
 sans pour autant quitter leur job.

En savoir plus

Les 10 films inspirants Ă  voir pour se mettre en mouvement

Envie de se projeter, de s’identifier, de se faire rĂ©flĂ©chir, de voyager ou tout simplement de changer de vie, d’avis ou de point de vue ? Switch Collective a sĂ©lectionnĂ© pour vous 10 films inspirants Ă  voir pour se mettre en mouvement !

En savoir plus